Benoit-Malon-A-.jpg

HISTOIRE DE LA RUE BENOIT MALON

















































































































































































































































































































étude


QUARTIER VIEUX PUTEAUX ?

            " HISTOIRE DE LA RUE BENOIT MALON "


Par Jean-François Martre


Quelle histoire passionnante que celle des plus anciennes rues de Puteaux, cette dizaine de rues qui n'ont sans doute pas bougé depuis la création du Bourg au treizième siècle.

La curiosité commence souvent avec la recherche de l'ancienneté de la maison que vous habitez et que vous avez peut-être achetée. Vous vous intéressez à la parcelle qu'elle occupe et vous cherchez à remonter dans le temps le plus loin possible à travers les cadastres et les plans et registres des terriers.

Si vous faites cette démarche, vous serez surpris de voir à quel point les parcelles de ce plus vieux quartier de Puteaux n'ont pas beaucoup changé depuis 1700.

Avant d'être nommée Benoit Malon en 1895, du nom d'un socialiste français, fondateur à Puteaux de la coopérative « la Revendication », elle s'appelle d'abord rue Poireau.

1551 - acte de vente, entre Nicolas Berthelot viticulteur à Puteaux et Guillaume Legris bourgeois de Paris, marchand, d'une maison, grange et jardin situés rue Poireau.

1676 - carte de Chalant. On retrouve son nom sur une des cartes les plus anciennes de Puteaux.



Benoit-Malon-A-.jpg

Sur cette carte, elle va de l'actuelle rue Godefroy jusqu'à l'actuelle rue Auguste Blanche (en jaune sur la carte, ancien chemin de Puteaux à Nanterre et Rueil). Le Bourg de Puteaux a moins de 500 habitants et cette rue Poireau est bordée par les champs et les vignes.



Benoit-Malon-B-.jpg

Carte de Chalant de 1676.


Début 1700, Les Dames de Saint-Cyr font faire le relevé de la seigneurie dont elles perçoivent des taxes. Un géomètre vient faire le relevé des parcelles et enregistre la déclaration des propriétaires soumis à cette taxe qu'on appelle « le cens ».
La moitié des trente parcelles relevées rue Poireau est occupée par des familles de vignerons.
L'autre moitié appartient à des propriétaires bourgeois de Paris ou résidents : on trouve un Conseiller du Roi à l'élection de Paris, un Officier ordinaire de la Musique de Monsieur le Duc d'Orléans (frère unique du Roi), deux Officiers de Monsieur frère unique du Roi, un procureur au Châtelet, un Suisse de porte de la garde du Roi, un Procureur de la cour des comptes et la Comtesse de Rochebrune .
Sur les parcelles n° 2 se trouve le presbytère et aux n°9/10 le logement de Mr Mullot le prévost des gardes françaises dont les terres sont actuellement occupées par le Théâtre de Puteaux et le jardin du théâtre.
Sur cette carte, la rue Poireau commence rue des Bas Rogers (actuellement Auguste Blanche), une route très ancienne qui menait les pèlerins à l'ermitage du Mont Valérien et se termine sur le chemin de la Porte des Champs (actuellement rue Godefroy).



Benoit-Malon-C-.jpg

Extrait du plan terrier du village de Puteaux de 1700.


A partir de 1810, en se rendant sur le site en ligne des archives de la Ville de Puteaux,

"https://www.archives.puteaux.fr/archives-en-ligne/consulter-les-archives-en-ligne/"

On accède aux différents cadastres et on peut suivre l'évolution de la ville, le percement de nouvelles rues, Richard Wallace, Mars et Roty, Collin,Saulnier qui vont entrainer des changements de numérotations des maisons.

- Cette carte postale est la plus ancienne que nous ayons trouvée de la rue Poireau/Benoit Malon. Elle date d'avant 1912 puisque la rue s'appelle encore rue Poireau, (plaque) on a la perspective depuis la rue Mars et Roty jusqu'à la rue Godefroy qui est au fond avec une maison qui existe toujours.
Le village est devenu une ville, la rue n'est plus habitée par des vignerons ; elle est devenue commerçante et s'est densifiée, mais les parcelles subsistent nous permettant de remonter l'histoire.



Benoit-Malon-D-.jpg

La rue est remarquablement pavée et les trottoirs propres et comme neufs. Il y a une boutique à chaque rez-de- chaussée, la pharmacie nous a quittée dans les années 2000, mais la devanture du n°8 avec son auvent est toujours là. Cette rue était une rue commerçante avec blanchisserie, plomberie, boucheries, mercerie, papeterie, cavistes, buvette du Nord, vins et liqueurs, la laiterie du château de Mareil, cordonnier..



Benoit-Malon-E-.jpg

Certains se souviennent de la crèmerie « la laiterie du château de Mareil » située au coin de la rue Benoit Malon et de la rue Saulnier.


1930 - Bulletin Municipal de septembre, publicité de la Pharmacie Normale de Puteaux :
- Pharmacie Normale de Puteaux
- E. & R. HUGUET
- Pharmacie de 1ère classe - Lauréat de la Faculté de Paris
- Fournisseurs des chemins de fer de l'État
- 2, rue Mars et Roty, à l'angle de la rue Benoit Malon
- R.C. Seine 440.915 - Téléphone 55
- Médicaments de 1er choix
- Exécution rapide et scrupuleuse des ordonnances



Benoit-Malon-F-.jpg

Au numéro 1, une papeterie.


1982 - Plus récemment, saviez-vous que certaines scènes du film aux 3 césars de Bob Swaim « La Balance » avec Richard Berry, Nathalie Baye et Philippe Léotard ont été tournées au 30 rue Benoit Malon devant le bar de Mamar et la porte cochère. Rendez-vous à la Médiathèque pour revoir ce beau film plein de nostalgie.



Benoit-Malon-G-.jpg

Photo ci-jointe extraite de la bande annonce du film sur YouTube.


Benoit-Malon-H-.jpg

Les mêmes façades du 30/28/26/24 de la rue Benoit Malon, vingt ans plus tard, disparition des boutiques.

Aujourd'hui, les maisons sont toujours les mêmes et c'est leur histoire que nous essayons de retrouver à l'Atelier de la SHALP . Si vous avez des photos, des anecdotes sur le quartier Vieux Puteaux, contactez-nous.

Nous reparlerons de ces Gardes Françaises et de ces Gardes Suisses qui habitaient Puteaux.


Pour rejoindre l'atelier Histoire de la SHALP :

Shalp92800@orange.fr

Tel. 06 80 94 23 40