Gramont.jpg

QUE SE PASSE-T-IL A PUTEAUX EN 1699






























































































































































étude


QUE SE PASSAIT-IL À PUTEAUX EN 1699 ?

            "LE CHÂTEAU DE GRAMONT, PRESSENSÉ
                   OU LE QUARTIER DES DUCS"


Par Jean-François Martre


Après les bourgeois* et les musiciens du Roi*, c'est au tour des aristocrates, roches de la famille royale, de s'installer à Puteaux ! Le bord de Seine, notamment au bout de la plaine vineuse vers Suresnes, offre de grands terrains prêts à accueillir la construction d'un château et de son parc. Il s'agit de l'actuel quartier Pressensé où se dressait jadis le Château de Gramont. Au cours des époques, cette demeure a porté plusieurs noms : château, maison de campagne, folie. Pendant 190 ans, ce château sera occupé par cinq ducs. Titre de haute noblesse, le Duc est souvent un membre de la famille royale ou associé au commandement de plusieurs comtés. Presque tous seront maréchaux.


Très belle propriété, elle permettait de recevoir des invités de marque à la campagne, au milieu des vignes, avec une vue sur le Mont Valérien et une terrasse en bord de Seine.


Gramont.jpg

Marie-Christine de Noailles, duchesse de Guiche et sa fille Marie-Adélaïde . Auteur inconnu


Trois ducs de Gramont vont se succéder. Ce sont des militaires, tous maréchaux, issus d'une illustre famille de Navarre qui a suivi Henri IV à Paris. Le premier, le Duc de Guiche, futur 3e duc de Gramont, fait construire le château de Puteaux en 1699. C'est Pierre Cailleteau dit Lassurance, le « crayon » de Jules Hardouin-Mansart**, qui est en charge de concrétiser le vou du Duc. Le quatrième, Antoine VII, rajoute un théâtre privé de 500 places, où lui et sa maitresse, Marie Fauconnier, jouent les rôles principaux dans des ballets et des opéras écrits ou produits par le célèbre violoniste Jean-Marie Leclair. Excessivement dépensier et mauvais gestionnaire, Antoine VII doit vendre le château en 1751 à Louis de Bourbon, duc de Penthièvre. Pendant 15 ans, cet homme, un des plus fortunés d'Europe et de sang royal, s'installe à Puteaux. Amiral de survivance à la mort de son père, il part à la guerre et est nommé maréchal de camp et lieutenant général des armées en 1744. C'est notre quatrième duc !


Gramont-2.jpg

Le Mont Valérien et le Chateau Gramont

À partir de 1766, le château appartient à une famille de fermiers généraux, les Faventines. Bien que leur histoire s'apparente à une saga, ils ne sont ni militaires et aucun n'est duc.

Après la Révolution arrive notre cinquième duc. Le général Clarke, duc de Feltre et d'Empire, ministre de la guerre de Napoléon 1er, qui se rallie à Louis XVIII et est fait maréchal en 1816, Il habite le château de Puteaux. Pour la petite histoire, il aurait pu y avoir un 6e duc. Mais le dernier propriétaire du château, s'il est le fils illégitime du duc de Monpensier, frère du Roi Louis Philippe, n'est que notaire et ne portera jamais ce titre.

Château de Puteaux - Tableau - Auguste Durst - vers 1880.jpg

Château de Puteaux vers 1880 - Tableau d'Auguste Durst Peintre Putéolien

Il n'y a malheureusement pas eu d'autre duc pour sauver le château et son parc. Aujourd'hui le Conservatoire remplace le théâtre du château et plusieurs belles résidences avec vue sur le Mont Valérien occupent l'ancien parc.